Août 2018 / Rénovation de la platine d’impression.

 

Quand  elle est arrivée à l’atelier, la platine T Heidelberg Ofmi de 1972 faisait grise mine.

Après des années hors d’usage, la rouille avait fait son office, et les chromes avaient disparu sous une belle couche d’encre, de poussière et de graisse. Il aura fallu trois semaines de démontage et de nettoyage pour lui redonner toute sa superbe. Un peu de chimie, beaucoup d’huile de coude, quelques durites neuves et une bonne dose de patience et de méthode. Mais une chose est sûre, ça en valait la peine !

Destinée à l’encrage, elle n’attend plus que ses rouleaux neufs pour faire à nouveau des merveilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *