Réalisation d’un faire-part en deux couleurs / 1+1=3

En juin dernier, j’ai eu le grand plaisir d’imprimer une nouvelle création de Gwendoline Blosse ; autrice, entre autres beautés, du logo de l’atelier.
Un faire-part en deux couleurs, pour la naissance d’une petite Paolina.
Et comme tout cela peut-être un peu mystérieux, je vous propose d’en découvrir les différentes étapes de réalisation.
Car en imprimerie, comme parfois dans la vie, 1+1 peut être égal à 3.

 

En typographie (ou letterpress) on travaille une couleur à la fois, en pressant une matrice en relief sur le papier. Il peut s’agir d’un traditionnel caractère en plomb, d’une gravure sur bois ou sur linoléum mais, le plus souvent, nous utilisons des clichés en plastique ou en métal qui reproduisent un fichier numérique, grâce à un processus d’insolation et de gravure.
Ce procédé permet d’obtenir le relief en miroir d’un dessin, d’une police de caractère ou encore d’une trame photo.
Pour ce travail à l’encre, il s’agit donc de deux clichés photopolymères (un par couleur) une matière plastique doublée d’une couche d’acier que l’on vient fixer sur un support aimanté et qui se retrouvera à la verticale dans la presse.

 

On commence par le bleu !
Les teintes sont réalisées à la main, par mélange des teintes de base du nuancier Pantone.
Comme l’illustration de Gwendoline comporte deux couleurs qui vont se superposer par endroits pour en créer une troisième, on ajoute à l’encre une laque transparente pour la rendre moins opaque et, ainsi, permettre le mélange des couleurs à la superposition.
Quand l’encre est bien homogène, on la dépose dans l’encrier de la machine d’où elle va être distribuée par friction des 7 rouleaux jusqu’à encrer la matrice d’impression.

Une fois le tirage du bleu terminé, il faut laver la machine, et passer à la seconde mise à la teinte, un rose poudré, avec lequel on encre à nouveau la presse. On place le second cliché d’impression sur le support aimanté et on procède aux divers réglages, jusqu’à l’alignement parfait de cette deuxième impression sur la première.
Et c’est là qu’opère la magie des encres et des jeux de transparences, avec toujours une part de surprise : une belle teinte prune, aux endroits où le rose se superpose au bleu.

Un immense merci à Gwendoline, Sarah & Vincent pour leur confiance.
Les détails du faire-part sont par ici !

« Citations confinées »

En cette période de confinement, et comme le télétravail n’est pas vraiment à l’ordre du jour, on profite d’avoir plus de temps qu’à l’ordinaire pour tâter du plomb et se lancer dans une petite série de cartes postales.
Des « citations confinées », sans queue ni tête et sans but, imprimées avec les fins de pots qui s’accumulent.
C’est le moment où jamais de citer le maître, Gérard Lefèvre de l’Imprimerie Trace : « L’imprimeur mais ne se rend pas ! »
To be continued…

Making of :

Carnets de vœux SWPL & AXL 2020, en vidéo !

La Petite Frappe a été bien gâtée pour la saison des vœux 2020, avec des commandes plus belles les unes que les autres.
Parmi celles-ci, nous avons réalisé deux séries de carnets cousus main, à la demande des agences nantaises Swimmingpool et Axellescom, qui sont venues en filmer la réalisation !

Les carnets sont présentés en détails ici & !

Les Éditions de La Petite Frappe

La Petite Frappe lance une collection de jolies boîtes de cartes postales entièrement imprimées en typographie et réalisées à l’atelier.
Chacune est une collaboration avec un illustrateur talentueux, et renferme 6 petites cartes illustrées en 2 couleurs, et leurs enveloppes.
C’est un projet dont on n’est pas peu fier, et la collection sera bientôt enrichie par de nouvelles collaborations tout aussi fructueuses.

La papeterie éditée par nos soins est présentée en détails ici, et disponible directement à l’atelier, ou bien en nous contactant par mail !