La technique

L’impression typographique, ou letterpress pour être plus à la mode, utilise des supports en relief pressés sur le papier. Qu’il s’agisse d’un traditionnel caractère de plomb, d’une gravure ou d’un cliché reproduisant un fichier numérique, tout est histoire de pression… et d’encrage, bien entendu. Mais une teinte à la fois ! Et rien ne serait possible sans les indémodables presses Heidelberg, précises comme des horloges et qui, avec leur force de frappe de 40 tonnes, offrent d’infinies possibilités.
Et pourquoi donc s’entêter à utiliser une technique vieille de 500 ans ? Par goût des beaux papiers de création, par amour du travail artisanal, pour le plaisir de travailler avec des machines qui respirent, pour la densité des encres et leur longévité, pour la sensualité d’une impression que l’on peut non seulement regarder, mais aussi toucher.

LES PROCÉDÉS D’IMPRESSION


/ L’IMPRESSION EN TONS DIRECTS

Elle peut être réalisée à fleur ou bien en «débossage» ou foulage, c’est-à-dire avec un relief en creux dans le papier, ce que l’on appelle parfois «l’effet letterpress». Ce fameux débossage est d’ailleurs à l’origine une imperfection technique, car on ne veut pas voir au verso d’une belle page la saillie de ce qu’elle porte au recto. On peut donc dire que la typo est aujourd’hui sauvée par son joli défaut !
À noter que les teintes sont imprimées une à une, en tons directs. À chaque couleur correspond une matrice d’impression et un calage en machine, leur nombre est donc déterminant du temps et du coût de mise-en-œuvre d’un projet. Elles peuvent aussi être superposées, ou tramées, pour créer par leur mélange une teinte supplémentaire.

/ LE DÉBOSSAGE PUR

Comme pour une impression classique, l’encre en moins, il est possible d’imprimer un motif ou un texte en creux dans le papier, pourvu que ce dernier soit suffisamment épais et tendre

/ LE GAUFRAGE

Le gaufrage ou «embossage» est, comme son nom l’indique, l’inverse du «débossage». L’impression n’est cette fois-ci pas en creux mais en relief. Pour cela, on utilise deux matrices, mâle et femelle, entre lesquelles le papier est pressé comme dans un moule à gaufres. Pour un gaufrage encré, il faudra donc deux passages en machine : un pour l’impression proprement dite et un second pour le gaufrage.

/ LE MARQUAGE À CHAUD

Le marquage à chaud est réalisé avec un fer chauffé à plus ou moins 110°C, permettant d’imprimer un film mat, brillant, holographique, métallisé, ou encore un vernis sélectif sur le papier. Comme il s’agit d’une pellicule encollée sur la surface, la couvrance du marquage est totale, et permet des impressions en tons clairs sur des papiers sombre.

/ RAINAGES, DÉCOUPES ET PERFORATIONS

Les presses typo sont des machines d’impression, mais elles ont bien d’autres talents. L’utilisation de filets raineurs et de découpe permet de réaliser plis, perforations détachables et découpes en fenêtres. Il est aussi possible de faire réaliser des matrices de découpe de toutes formes, pour la découpe de pochettes et de boîtes, sur demande.

LES ENCRES


Nous utilisons des encres grasses et réalisons les couleurs manuellement, par mélange de teintes Pantone (nuancier Solid Uncoated).
Nous imprimons en tons directs, une couleur à la fois. Il est également possible d’utiliser les encres fluo ou métallisées du nuancier Pantone.

 

LES PAPIERS


Les presses à platine Heidelberg Ofmi permettent l’impression sur tout support papier, jusqu’à une épaisseur d’un peu plus d’un millimètre, ainsi que sur cartons et placages de bois fins. Pour un rendu de papeterie au débossage prononcé, mieux vaut travailler sur des papiers de création épais et tendres. Nous avons donc sélectionné une gamme de papiers, pour leur belle texture et leur amour de l’encre, mais toute référence est envisageable.

 

FAÇONNAGE ET FINITIONS


/ LA COULEUR SUR TRANCHE ou jaspage

Finition réalisable dans toutes les teintes du nuancier Pantone Uncoated, sur la carterie et les livres reliés carré-collé.

/ LE CONTRECOLLAGE

Nous pouvons contrecoller plusieurs feuilles de papier pour réaliser des duplex, d’une ou plusieurs teintes.

/ LA RELIURE

Nous réalisons des reliures d’ouvrages cousues main, à l’écolière et à la japonaise. Nous travaillons également avec des artisans relieurs nantais pour des travaux plus élaborés.